Les écrans parlons-en…
V
ers un défi 10 jours pour apprivoiser les écrans

« Jamais l’homme n’a disposé d’autant d’écrans, non seulement pour regarder le monde, mais pour vivre sa propre vie. »
Gilles Lipovetsky, Jean Serroy

 Partenaires :

L’écran global : culture-médias et cinéma à l’âge hypermoderne.
Les enjeux de l’éducation aux médias et à l’information sont devenus une priorité transnationale. Nos usages des nouvelles technologies ne cessent de transformer nos façons d’être ensemble, les frontières de notre intimité, le contrôle de notre vie privée, les circuits de notre attention, ainsi que les dynamiques intrafamiliales.

L’usage des écrans, nouvel enjeu de santé publique

  • Chaque foyer français dispose en moyenne de 5,5 écrans (sondage IFOP
    décembre 2012)
  • En 2016, près de 8 français sur 10 ont visionné chaque jour la télévision et y ont
    consacré en moyenne 3h52 (observatoire de l’équipement audiovisuel des foyers
    1er semestre 2017)
  • Les enfants de 1 à 6 ans passent en moyenne 4h37 par semaine sur internet
    (UNAF)
  • Chaque jour 24,3 millions de personnes se connectent à internet depuis leur mobile
    et 26,5 millions se connectent aux réseaux sociaux (Médiamétrie 2016)
  • Le temps consacré aux écrans ne cesse de croitre : 5,07h par jour (Santé publique
    France 2016)
  • En 2016, la France comptait 45,7 millions d’internautes soit 87,7% de la population
    (Médiamétrie 2016)
    Une population qui s’inquiète de la place grandissante des écrans dans sa vie
    (sondage IFOP 2012)
  • Pour 71%, l’omniprésence des écrans dans la vie quotidienne nuit à la qualité des
    relations : les liens crées par les écrans menacent la qualité des échanges au
    travail, en famille ou dans le couple
  • 69% sont inquiets de la place grandissante des écrans dans le quotidien de leurs
    enfants
  • 59% se considèrent comme dépendants de leurs écrans (ordinateur, smatrphone, tablette)

Comment ne pas se laisser absorber par ces écrans qui ne nous quittent plus, préserver un temps « déconnecté » en famille, maîtriser nos usages et éviter la surexposition des plus petits ? Dans un contexte de défiance à l’égard des médias, comment créer de la confiance autour de l’information ? Comment maîtriser les réseaux sociaux, protéger et accompagner nos enfants, décoder les effets filtrants des algorithmes et déjouer les pièges des biais cognitifs ? Comment faire des nouveaux médias des opportunités pour la création, l’éducation, le partage, le lien social et non des causes d’isolement, d’addiction, de désinformation et de harcèlement ?

Depuis Décembre 2018, la Ville d’Echirolles, via le service éducation, le CCAS via les Maisons des Habitants et l’Association Cinémagie de Grenoble, co-construisent un projet autour de la thématique des « Ecrans », qui s’intitule : « Les écrans parlons-en…vers un défi 10 jours pour apprivoiser les écrans ».

C’est au regard des diagnostics de Territoires organisés par le CCAS, des temps d’échange lors des café des parents au sein des écoles et des MDH, ainsi que des différentes rencontres entre professionnels et familles dans le cadre de la réecriture du PEDT par exemple que les préoccupations des acteurs de la communauté éducative et des familles se partagent et s’échangent.

Les familles nomment leurs difficultés à vivre au quotidien avec les tablettes, les jeux vidéos, les téléphones portables, la télévision… et il est souvent difficile de poser un cadre autour de ces usages. L’enfant doit développer des apprentissages fondamentaux, intellectuels, langagiers, de la communication interpersonnelle, de l’observation, de la maîtrise des environnements obligeant à l’usage des sens et de la motricité. Ce développement s’organise très tôt autour de ses capacités d’imitation, motrice et émotionnelle d’un côté, et d’attention conjointe de l’autre. Il imite le comportement des adultes et regarde ce qui interesse celuici.
Il ne s’agit pas de limiter l’accès aux écrans, sauf chez les plus jeunes enfants, mais d’en accompagner l’utilisation en sachant qu’un usage approprié a également des effets positifs sur la performance intellectuelle et la socialisation (Accadémies des sciences, de médecine et des technologies avril 2019). Les professionnels s’interrogent sur leur rôle d’accompagnement des enfants, des jeunes et des familles autour des usages des écrans.

C’est autour de l’ensemble de ces échanges et de ces préoccupations partagées, que petit à petit se dessine un projet à l’échelle de la Ville : Accompagner les enfants, les familles, les professsionnels à vivre un défi 10 jours pour apprivoiser les écrans en Juin 2020 !
En amont, de nombreuses actions, évenements sont pensés à destination des MDH, des écoles maternelles et élementaires, des structures petite enfance et de l’ensemble de la communauté éducative pour se préparer à vivre ce « défi ».